Sylvette Galmiche

Née en 1932 à Rempnat (Haute Vienne)

Petite-fille du peintre Edmond Tapissier, pour lequel elle posait dans sa jeunesse en Corrèze, mais autodidacte dans les arts, « Sylvette » est une femme sensible et secrète qui a d’abord développé ses talents dans de mini tapisseries réalisées entre 1970 et 1985. Improvisés librement au gré des associations d’idées ou de souvenirs, ces petits ''paysages du mental'', n’obéissant à aucun plan préconçu, étaient exécutés de préférence sur de vieux tissus dont les taches de rouille et autres marbrures offrent un bon point de départ à l’imagination.

''Le Bisou de Feu'', ''Le Roidec'', ''La nourrice aux trois seins'', ''La Fête au village'', tels sont quelques-uns des titres de ces petits chefs d’œuvre qui plurent immé-diatement à Alain Bourbonnais et furent exposés aux Singuliers de l’Art en 1978 avant de l’être, en perma-nence, à La Fabuloserie. Depuis 1986, Sylvette Galmiche a changé de mode d’expression et se consacre à la peinture, qu’elle aborde avec la même audace innocente de ceux qui n’ont pas appris.

Ses œuvres ont été montrées récemment à Monaco, Lille, Sète, Bratislava, Oyonnax, au parc de Wesserling et à Bruxelles. En 1998, elles étaient l’un des huit joyaux de Aux frontières de l’art brut, à la Halle Saint Pierre, à Paris.

 

Photo : © Franck GALMICHE

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player