Raymond Reynaud

Né le 8 octobre 1920 à Salon-de-Provence, mort le 10 juillet 2007 à Sénas.

Ancien peintre en bâtiment, membre d’un orchestre de jazz dans sa jeunesse, Raymond Reynaud s’est toujours voulu peintre et a longtemps cherché le style inimitable qui est devenu le sien à la fin des années 1960. Grand admirateur de Chaissac et de l’art brut, il se définissait lui-même comme un artiste 'singulier' mais se réclamait de 'l’Ecole de Paris' et était fier d’avoir, pendant trente ans, suivi ou animé des stages des Académies Populaires et de la Fédération Léo Lagrange. Pour transmettre sa 'méthode', il a fondé successivement deux ateliers de création, le Quinconce Vert en 1978 et le Mouvement d’Art Singulier Raymond Reynaud en 1990, faisant peu à peu école dans la région de Sénas, où il habitait.

Travaillant de préférence sur des thèmes populaires traditionnels, le Cirque, la Fanfare, les Quatre Saisons, les Sept Péchés Capitaux, il a réalisé aussi d’étranges mandalas d’un graphisme électrique qui n’est pas sans rapport avec les problèmes nerveux dont il se plaignait. Ses chefs d’œuvre sont deux polyptyques inspirés de Pagnol et de Cervantès et peints à la gouache avec une technique de miniaturiste sur les thèmes de Jean de Florette et de Don Quichotte.

Chez Raymond (vidéo)

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player