Patrick Gimel

Né le 24 juillet 1952, à Grenoble.

Gravement handicapé à la naissance – un rétrécissement de l’aorte opéré à l’âge de deux ans, une première médicale en France dont il est fier –, Patrick Gimel n’a pratiquement pas fait d’études et, jusqu’à sa toute récente retraite, il travaillait à mi-temps comme magasinier pour la Ville de Grenoble. Très jeune, il réalise de petits dessins animés, ‘bricolés’ avec une caméra Pathé 8mm et un pied d’appareil photo (son père, professeur de dessin, finira photographe, sa sœur est peintre et son frère se lance très jeune dans la photo). En 1969, il commence à dessiner, pratiquant une forme d’improvisation, d'abord au feutre et à l’encre de Chine sur Bristol, puis sur papier calque à partir de 1977.

Souvent réalisées sur de très grands formats et par séries de douze, les compositions de Patrick Gimel associent éléments architecturaux, motifs décoratifs et formes végétales ou organiques, tout en jouant savamment des pleins et des vides, comme dans un certain art médiumnique. Parallèlement Gimel, depuis 1998, a accumulé plus de deux mille dessins format carte postale, tous datés et numérotés : une écriture journalière pour ce passionné de l’image qui pratique aussi le mail art en relation avec diverses associations. C'est sa façon de sortir mentalement du petit périmètre dans lequel il vit enfermé en compagnie de sa mère depuis l’âge de cinq ans, et où tous deux partagent la passion du piano, improvisant à tour de rôle selon une gamme de leur invention.

VISIONNER LE DIAPORAMA

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player