"Quand on lui décrit un de ses dessins au téléphone, Marilena Pelosi en a la chair de poule. Et il est vrai qu’à première vue, avec ses femmes nues en catalepsie, ses anges bourreaux et ses hom- mes 'mutés', survolés de batail-lons d’abeilles à têtes humaines dans d’étranges laboratoires où des initiées semblent soumises aux rituels les plus pervers, son art évoquerait plutôt quelque séance de torture sadomaso-chiste ou la sexualité déviante d’obscures cérémonies d’en-voûtement. A dessiner pourtant ces scènes si énigmatiques et dérangeantes, Marilena éprouve un plaisir proche de l’extase. Vous y décelez de la souf-

france ? Elle rit de bon cœur : pas du tout ! Mais cette pluie de gouttes de sang ? Ce n’est pas du sang, juste un liquide rouge quelconque. Quant aux abeilles, 'ça peut être par exemple un bourdonnement'." 

L. D. (extrait de "L'anti-vaudou

de Marilena Pelosi",

galerie objet trouvé, fev. 2009) 

MARILENA PELOSI

"Mes dessins, dans l’ensemble, représentent des femmes en train de vivre leur vie quotidienne. C’est pourquoi il y a des sacs, des bijoux, un mobilier, des lits, des chaises… Il y a beaucoup de femmes qui dorment, des femmes couchées, ou des femmes qui vont faire des courses. Mais en même temps, il y a autour de ces femmes des événements extraordinaires. Ou alors c’est peut-être aussi les pensées de la femme... "

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player