Marcel Storr

Né à Paris le 3 juillet 1911, mort le 10 novembre 1976.

Enfant abandonné, confié à l'Assistance Publique et placé dans des fermes, Marcel Storr a fini une vie de misère comme cantonnier au Bois de Boulogne, après avoir exercé divers petits métiers. Devenu presque sourd pour avoir été trop battu pendant sa jeunesse, il passait pour attardé et avait une méfiance paranoïaque de ses contemporains.

Dans sa petite cuisine, le soir, avec pour seul témoin sa femme, gardienne de l'école où ils habitaient, il se transformait en dessinateur clandestin, bâtisseur de cathédrales et de mégapoles imaginaires.

Il a laissé soixante chefs-d'oeuvre d'une architecture vi-sionnaire, découverts par hasard par un couple d' amateurs d'art en 1971. "C'est l'oeuvre du siècle !" se serait écrié le spécialiste des naïfs, Anatole Jakovsky, En fait plus proche de l'art brut, l'oeuvre de Marcel Storr est à coup sûr une découverte majeure de l'art populaire contemporain.

 

Découvrez le site officiel

MARCEL STORR

Liliane et Bertrand Kempf

Webdesign : Jean-Luc Giraud

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player