Maïthé D.

Née le 24 avril 1944 à Kénitra (Port-Lyautey), Maroc.

Fille d’un lieutenant colonel d’ascendance bretonne, née Chiron de la Casinière, elle fait ses études aux beaux-arts de Toulouse, puis de Paris, se marie et s’installe à la campagne, aux environs de Fontainebleau, où naît sa fille, Amélie. Elle travaille alors comme dessinatrice de tissus et décoratrice pour diverses sociétés (Peclers, Galeries Lafayette, Valisère, Rodier, La Redoute, Les Trois Suisses, La Mafia). Séparée, puis divorcée, elle retourne à Paris où, comme beaucoup d’artistes en France, elle vit dans une grande précarité, ayant perdu ses droits d’admission à la Maison des Artistes.

De tempérament rebelle mais romantique et rêveuse, Maïthé D. est une excellente coloriste dont le travail, plein de fraîcheur et de naïveté, s’inspire de ses rêves, des souvenirs de son enfance, des voyages qui l’ont marquée et des nombreux films qu’elle regarde inlassablement à la télévision. Elle peint surtout des natures mortes et des paysages marins inspirés par la Bretagne de ses origines paternelles ou la Méditerranée de son enfance. Elle a réalisé également un grand nombre de fresques et de trompe-l’œil chez des particuliers – le plus souvent dans sa famille –, et pour des boutiques, restaurants, salons de thé, agences ou marques commerciales (McDonald France). Et dans une boutique de mobilier et d’accessoires domestiques – tables, plateaux, miroirs –, elle s’est fait une réputation éphémère pour des mosaïques d’un grand raffinement.


Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player