Maria Angeles Fernandez Cuesta dite « La Pinturitas »

Née le 10 janvier 1950 à Tolède


Oeuvrant en plein air, sur les murs d’un restaurant désaffecté voué à la démolition, en bordure de la route nationale Pampelune-Saragosse à la sortie d’Arguedas, village de Navarre, au Nord de l’Espagne, la ‘Pinturitas’ (les petites peintures) est une figure bien connue des automobilistes et habitants de la région.

Ses fresques colorées, palimpseste mural proliférant mêlant inscriptions, animaux divers, maisons, fenêtres et visages ou masques hallucinés, couvrent une surface d’environ cinquante mètres de long et, souvent effacées par la pluie, se renouvellent sans cesse au fil du temps depuis leur naissance vers l’an 2000.

En difficulté avec les services sociaux, la Pinturitas se serait mise à peindre pour oublier ses malheurs familiaux et raconter à qui veut l’entendre les anecdotes fortes de sa vie et de son environnement. Extrêmement volubile et aimant commenter sa création, cette femme attachante et généreuse vous racontera, entre autres, comment elle a dû un temps dormir dans le cimetière local, ayant moins peur des morts que des vivants.

C’est un photographe qui l’a fait connaître, Hervé Couton, et Raw Vision lui a consacré une demi page dans son numéro de l’été 2010. Depuis peu, les mots Internet, Youtube ou Facebook apparaissent ici ou là parmi les noms de villes, de clubs de football ou de personnages de sa mythologie intime, avec l’inscription récurrente : « soy de Toledo 61... 62... 63... años ».

(Toutes les photographies de ces pages ont été aimablement mises à la disposition de mycélium par Hervé Couton)

© Hervé Couton Mention du nom obligatoire.


Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player