CHOMO A L'ABBAYE DE BRANTÔME

du 10 au 21 juillet 2011

salle de l'Horloge

(à deux pas du Musée Fernand Desmoulin,

un 'hasard objectif' qui n'aurait pas déplu à Chomo)


Organisée par sa veuve, Denise, à l'abbaye de Brantôme, au Nord de Périgueux (Dordogne), une belle exposition, malheureusement éphémère, a réuni, du 10 au 21 juillet 2011, cinquante sept peintures et sculptures de Chomo - grillages, tôles, bois brûlés, siporex, encrines et tableaux - dont un certain nombre de chefs d'oeuvre "incontournables".

Une vidéo émouvante, réalisée dans les dernières années, faisait entendre la voix ralentie et un peu tremblante de l'ermite d'Achères, affirmant avoir conscience de parvenir à la fin de son parcours et d'avoir révolutionné les arts et les sciences de son temps...

Chaque nouvelle présentation de l'oeuvre de Chomo, en-dehors du cadre de son Village d'Art Préludien de la forêt de Fontainebleau, confirme dans le sentiment d'avoir devant soi une forme de création plastiquement exceptionnelle, d'une inspiration hautement originale et de caractère en fait très savant, malgré l'apparence sommaire des matériaux qui l'ont fait à tort assimiler à l'art brut. On se demande même si sa beauté et, osons le mot, sa sagesse, ne finiront pas, paradoxalement, par paraître presque 'classiques' un jour.


voir qui est Fernand Desmoulin

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player